Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Groupe Scolaire Démo
menu

Pétition pour le maintien du bus scolaire

Signez cette petition
0 personnes ont signé
100 necessaires

Pétition pour un transport scolaire en Corrèze, basé sur le principe d'égalité entre usagers du service public

 

Le transport scolaire est un service public qui contribue à l'aménagement d'un territoire. Mais, cette année, les enfants Corréziens, dont la distance entre leur domicile et leur établissement scolaire est inférieure à un kilomètre et demi, sont simplement exclus de ce service public. 

 

Cette notion de distance est un caractère discriminatoire envers nos enfants et nos familles, et va au contraire de la mission publique d'éducation. 

Différents arguments sont évoqués par le Département: réduction du temps de trajet des enfants, sécurité, responsabilisation des parents (une minorité sans doute) qui auraient inscrits leurs enfants sans les faire voyager. 

Face à ces arguments, quelle sera l'amplitude d'une journée pour un enfant qui devra passer encore plus de temps à la garderie scolaire ? Qui va payer la surcharge engendrée dans les garderies scolaires ? Combien de voitures seront en plus en circulation sur nos routes ? 

Déjà, en ce début d'année scolaire 2012, des élèves voyagent dans des bus à moitié remplis alors que leurs camarades les regardent passer ! 

Si l'on peut se féliciter de matériel plus sécurisé, mis en place de part des obligations règlementaires, encore faudrait-il qu'il bénéficie à tous !!! 

Si les années précédentes, ce service public facilitait l'accès aux établissements scolaires de nos enfants, nos familles conçoivent que des adaptations sont possibles sur les plans économique et sécuritaire (participation financière et limitation à un point d'arrêt par hameau desservi par exemple) 

Je vous demande donc, en tant que Citoyen, Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux, Monsieur le Président du Conseil général de la Corrèze, d'intervenir, afin que cette condition de distance, discriminatoire pour nos enfants et nos familles, ne s'applique plus.